À votre avis, quelle est la plus grosse erreur que vous puissiez faire avec votre site web ? Un avis, une idée ? Non ?

En tout cas, c’est une erreur qui peut vous coûter :

  • La confiance de vos clients
  • Beaucoup de temps
  • Et énormément d’argent!

Le genre d’erreur où l’on se dit « bof, ça n’arrive qu’aux autres » ou « ce truc c’est pour les grands groupes, je ne suis pas concerné ».

Le genre d’erreur que l’on regrette amèrement d’avoir commise après coup.

Le genre d’erreur qui se maîtrise pourtant assez facilement en amont, pour peu qu’on accepte d’y consacrer un petit budget…

Vous commencez à voir où l’on veut en venir ?

La plus grosse erreur que vous puissiez faire avec votre site web, c’est de ne pas le mettre à jour.

Un site web qui n’est pas à jour est :

  • Susceptible d’être plus lent.
  • S’expose aux cyberattaques.

Et il y a fort à parier que ce soit le cas chez vous en ce moment même.

Oui, nous ne plaisantons pas.

Vérifiez s’il n’y a pas des petites alertes dans votre interface d’administration, et si votre CMS est à jour, peut-être que certains de vos plugins ou de vos extensions ne le sont pas.

Le résultat est identique ; et il est désastreux.

On vous explique pourquoi de suite.

Site web pas à jour = site web qui va avoir de gros ennuis

On vous voit froncer les sourcils : vous pensez qu’on exagère ?
Malheureusement non, on est très pragmatiques, et on ne cherche pas à vous faire peur. Au contraire, on essaie de prendre les devants pour vous éviter des déconvenues.

Un simple exemple : selon Alexa (le système de classement), plus de 70 % des installations WordPress sont vulnérables aux cyberattaques.

Et si on vous parle de WordPress, c’est qu’il s’agit certainement du CMS que vous utilisez pour votre site (si vous êtes commerçant, c’est sans doute Prestashop et encore).

D’ailleurs, quelques chiffres sur WordPress avant d’aller plus loin :

  • 35% des sites sur le web utilisent WordPress.
  • Le nombre de vulnérabilités affectant les plugins est en augmentation constante (+35% entre 2017 et 2018 par exemple).
  • 98% des failles WordPress viennent des plugins.

Et on va croiser tout ça avec les derniers chiffres sur la cybersécurité :

  • 73% des cyberattaques sont menées pour des raisons économiques.
  • Le coût des dommages causés par la cybercriminalité atteindra 6 000 milliards de dollars par an d’ici 2021.
  • Environ 4000 attaques de logiciels contre rançon se produisent chaque jour.
  • Environ 93% des attaques se produisent en quelques minutes et 83% restent non découvertes pendant des semaines.

Et surtout :

Plus de 40% des attaques ciblent les petites et moyennes entreprises.

Vous êtes une TPE / PME ?

Alors vous êtes bel et bien concerné.

Que faire pour se protéger ?

Déjà : soyez proactif.

Si vous pensez que votre site n’est pas à jour, si vous le trouvez lent, observez des bizarreries ou pensez qu’il a été attaqué, n’attendez pas, contactez immédiatement un professionnel !

Pour être tout à fait sincères, chez WeBop, nous avons l’habitude de réaliser des prestations de sauvetages de sites WordPress.

Mais un sauvetage, ça veut bien dire ce que ça veut dire : il est déjà trop tard.

Alors qu’il suffirait de nous confier votre site avant pour que nous procédions rapidement à sa remise à niveau

De notre côté, nous pouvons faire plusieurs choses :

  • On audite techniquement votre site afin d’identifier d’éventuels facteurs problématiques.
  • On procède à une mise à jour minutieuse de l’ensemble, en nous assurant de la compatibilité des différents plugins.
  • On ajoute les extensions adéquates pour vous assurer des protections supplémentaires.

Sachez toutefois qu’aucune protection n’est infaillible.

Tout ce que l’on peut faire, c’est mettre suffisamment de bâtons dans les roues du hacker pour le décourager et l’envoyer pirater un autre site WordPress.

Si vous souhaitez en discuter, ou pensez que votre site n’est plus du tout à jour, contactez-nous sans (trop) attendre ! 😉